19 novembre 2009

AVANT-PROPOS

L’information partagée dans ce blog doit pouvoir aider des parents et leurs enfants à surmonter la détresse associée à l’encoprésie.

En discutant avec des parents de mon entourage, il m’est arrivé à quelques occasions de recevoir des confidences ayant trait à des situations semblables à la nôtre. J’ai cru bon de faire l’historique de notre expérience relative ainsi que de rassembler certaines références médicales pour donner des pistes de solutions aux parents et tuteurs aux prises avec un enfant atteint d’encoprésie.

Dans la mesure où vous seriez aussi intéressés à partager vos connaissances et votre expérience liées à l’encomprésie, je me ferai un devoir de les diffuser.

Merci et bon courage à tous,

Erik Lévesque




erik.levesque@videotron.ca

7 commentaires:

caro a dit...

Bonjour,

Je m'appelle Caroline et je suis maman d'un petit gars de 3 ans, diagnostiqué encoprétique depuis 1 mois (grâce notamment à mes recherches).

Je voulais savoir si votre fille avait pu guérir et si oui au bout de combien de temps?

c'est une période très difficile pour nous, souffrance et incompréhension.

Merci pour votre témoignage, cela soulage de voir que nous ne sommes pas seuls dans ce cas.

caro a dit...

pour me contacter : egyptland@hotmail.fr

merci

marie.tricoche a dit...

Bonjour,
Je suis maman d'un petit bonhomme Axel a aujourd'hui 6 ans, il souffre d'encoprésie depuis ses 3 ans. Aujourd'hui nous apercevons le bout du chemin, enfin je l'espère. Nous avons essayé tant de choses : pédopsy mais rien, rééducation sphinctérienne, sophrologie, osthéopathe et rien jusqu'à ce qu'un énième gastro-entérologue m'explique l'histoire du fécalome qui pose problème et de la nécessité des lavements répétés. En effet plus les intestins sont vides plus la constipation et les fuites vont disparaitre. Erik Lévesque nous a bien expliquer le problème physiologique "Au début du traitement, les muscles lisses nécessaires à l’expulsion des selles sont atrophiés et distendus. Les enfants n’ont plus de force pour faire caca et doivent alors déployer beaucoup d’effort pour faire sortir les immondices. Sueurs, tremblements, pleurs et craintes sont à prévoir. Plus le cycle progresse, moins les lavements sont difficiles"
Nous sommes à notre 3ème semaine de traitement et ça va de mieux en mieux, Axel ressent l'envie et peut pousser (avant c'était peine perdu il ne ressentait rien et ça sortait tout seul) j'espère que ses efforts seront récompensés même si cela met un peu de temps. 3 ans de souffrance surtout pour lui. Voilà je me retrouve complètement dans le blog d'Erik que je vais m'empresser de faire circuler le lien pour tous les parents d'enfants encomprésiques.

Erik Lévesque a dit...

@Caro Je vous ai envoyé un courriel
Je vous appui et vous souhaite bonne chance!

@marie.tricoche Courage! le pire est passé après trois semaines. Ensuite, ce qui est difficile, c’est de patienter car on ne sait pas quand ça se terminera. Pour ce qui est de faire circuler l’info : Oui! SVP! Plus de gens en parlerons, et plus il y a de chances pour que les enfants et leur famille souffrent moins longtemps et se sentent appuyés.

Merci,
Erik.

Vous pouvez me joindre à l’adresse erik.levesque@videotron.ca

maryvonne martial a dit...

Bonjour je suis maman d un garcon age de 7 ans il na jamais ete diagnostiquer.mais je suis certaine qu il a cette pathologie.Bref c dur voir epuisant de voir mon fil dans cette etat sans oublier les moqueries des camarades. C est la premiere fois que j en parle ouvertement.j ai juste des questions pourquoi? comment l aider ? Bref merci pour les commentaires c est tres encouragent merci a vous

julie lemaire a dit...

Bonsoir
Je recherche d'autres témoignages pour un garcon de 8 ans encoprétique et diagnostiqué Ehp ( precoce). Merci

capucine a dit...

Bonjour Julie, votre garçon est il encore en proie à ce problème ? Même type de tableau chez moi, j'échangerais volontiers avec vous.capucine